Le dimodoux, le petit mot doux du dimanche 1er juillet...

Le paysan est inquiet. Des mois de travail peuvent être anéantis par la pluie ou la grêle. Les enfants, débarrassés des contraintes scolaire, prêtent main forte. Il fait jour tard et on se plaît à traîner dans un potager qui déborde de légumes. Partout on célèbre la mousson et on prend enfin le temps de vivre. En bordure de champs et dans les prairies, les coquelicots par milliers rougissent sous le soleil. La campagne est calme.

Alain Baraton

24CF40BA-C4FA-471A-8DE7-E504EE9533AE

SOLEIL À VOUS